| Page principale pour R.I.S. en anglais |


Bref Recueil Historique de "LA VÉRITÉ"

L'origine et l'histoire du mouvement sont très bien documentés dans les archives publiques, les diverses couvertures de presse, par de nombreux témoignages (afidavit), par les sermons des premiers serviteurs et les notes des amis. Malheureusement pour nous qui demeurons en dehors des Iles Britanniques, la véritable histoire sur l'origine de "la vérité" nous à été soigneusement cachée et camouflée. En voici un bref compte-rendu.


Les bureaux chefs de "L'Imperial Reporter", un journal de l'Irlande du Nord qui à écrit de nombreuses chroniques sur les débuts de "la vérité".

1895

William Irvine se joint à l'organisation évangéliste "Faith Mission" (Mission de la Foi) comme serviteur. Il avait fait son choix plutôt à l'âge de 30 ans lors d'une mission tenue à Motherwell, Écosse par l'évangéliste Presbytérien Jack Mcneil. Il a été étudiant en théologie au Collège John Anderson à Glasgow en Écosse.


1896

William Irvine est envoyé comme serviteur par la "Faith Mission" pour diriger les opérations dans le Sud de l'Irlande.


Quartier général de "Faith Mission" en Écosse


1897

Les débuts: En Août, William Irvine établit sa première mission indépendante. Les familles Carroll et Gill sont les premiers à écouter ses sermons à Nenagh dans le comté de Tipperary en Irlande. Irvine commence à se détacher de la "Faith Mission" et à recruter ses propres serviteurs et servantes. Il fait la connaissance d'Edward Cooney, un marchand de tissus et prêcheur amateur auprès de diverses dénominations religieuses.


1899

Irvine prétend avoir une "RÉVÉLATION" sur la "véritable signification" de Mathieu 10. En compagnie de quelques compagnons de la "Faith Mission" il commence à prêcher cette révélation qu'il se plaît à appeler "le message Alpha". John Long sera le premier compagnon de Irvine. Alex Givan, T.M. Turner et George Walker (un employé de l'entreprise familiale des Cooney) se joignent à Irvine comme serviteurs. Plusieurs serviteurs de "Faith Mission" supportent Irvine mais continuent d'être fidèles à l'organisation.


1900

Irvine recrute activement les serviteurs de "Faith Mission" pour se joindre à son nouveau mouvement. Le fondateur de "Faith Mission" John Govan, reçoit des rapports accablants de son chef de mission en Irlande du Sud. Le nom de William Irvine est retiré de la liste des serviteurs de "Faith Mission" et tous les supports financiers provenant de cette organisation lui sont coupés.


1901

William Irvine et John Kelly remettent enfin leurs démissions à la "Faith mission". Edward Cooney quitte l'Église d'Irlande pour se joindre au nouveau groupe fondé par Irvine. Comme le requiert Irvine, tous les biens de Cooney sont vendus et l'argent lui est remis. Les trois premières servantes, incluant Sara Rogers, commencent dans "l'oeuvre".


1903

William Carroll, sa soeur May (une recrue de la "Faith Mission") et Madame W. Carroll entrent dans "L'oeuvre". La première convention dure trois semaines et à lieu à Rathmolyn en Irlande ou 70 personnes assistent. Durant la convention, les croyances de toutes les religions chrétiennes sont rejetés en bloc pour faire place à la révélation de Irvine. Tous ceux qui assistent doivent faire voeux de pauvreté, de célibat et de soumission totale. Durant son sermon, le serviteur Joseph Kerr réfère pour la première fois à la "living witness doctrine" (la doctrine du témoin vivant). Durant cette année, les premiers serviteurs à être envoyés en dehors des Iles Britanniques partent en mission. William Irvine accompagné de Irvine Weir et George Walker sont les premiers serviteurs à venir en Amérique du Nord (14 Septembre, 1903).


(De gauche à droite) Jack Carroll, May Carroll, Willie Jamieson, Elizabeth Jamieson et William Irvine en 1905.


1904

La cérémonie du baptême par immersion est faite pour la première fois. La croissance rapide du mouvement cause des frictions innombrables car beaucoup de familles sont déchirées par la doctrine radicale de Irvine. Jusqu'à ce moment il est requis de TOUS ceux qui font leur choix de vendre tout et d'entrer dans le ministère. Des émeutes éclatent aux assemblées et aux baptêmes. Durant cette année, Fanny Carroll suivit de son frère Jack entre dans "l'oeuvre".


1907

John Long, le premier compagnon de William Irvine est accusé de manque d'enthousiasme envers la "Living Witness Doctrine" (La doctrine du témoin vivant) et est excommunié par Irvine.


1908

À partir de cette année, une distinction est officiellement faite entre les serviteurs (requis de vendre leurs biens et aller prêcher) et les saints (acceptés comme des membres professant n'ayant pas besoin d'aller prêcher). En effet, la doctrine de Irvine s'est graduellement assouplie depuis peu d'années et moins d'emphase est mise sur l'obligation que tous deviennent serviteurs. La sanction officielle de Irvine qui permet maintenant aux membres d'avoir des possessions matérielles ouvre la porte aux réunions dans les maisons. Les premières réunions du dimanche matin et les études du mercredi commencent cette année.


1913

Le premier cantique anglais "Hymns Old and New" est adopté en Juin. La dernière convention du style original ayant une durée de trois à quatre semaines à lieu en Irlande.


(De gauche à droite) William Gill (nommé serviteur en chef "overseer" de l'Angleterre), William Irvine and George Walker (nommé serviteur en chef "overseer" pour l'est de l'Amérique du nord) dans une photo du début.


1914

Irvine est de nouveau l'objet d'une autre "RÉVÉLATION" prophétique au sujet du futur et du retour de Christ. La nouvelle révélation est appelée "Le message Oméga". Irvine dit maintenant que cette révélation lui à montré que c'est lui le prophète du livre de l'Apocalypse et que le ministère qu'il a créé n'est plus nécessaire, car à partir de maintenant les saints communiquent directement avec Dieu sans l'intermédiaire des serviteurs. Cette révélation menace directement tous les serviteurs qui perdront tous leurs champs, privilèges et ministère. Irvine mentionne à ses serviteurs qu'ils deviendront des Saints et que lui seul sera le prophète du groupe. Suite à cette "révélation" un groupe de serviteurs en chef "overseers" excluent Irvine de toute responsabilité et l'empêchent de prêcher à toute réunion ou convention. William Irvine et Joseph Kerr (le penseur de la "Living Witness doctrine") sont excommuniés en même temps que tous les fidèles de Irvine. Les serviteurs en chef "overseers" s'entendent pour que chacun d'eux puisse être le chef incontesté et indépendant d'une région du globe. Suite au début de la première guerre mondiale en Août, le groupe s'enregistre auprès du gouvernement Britannique sous le nom de "The Testimony of Jesus" (Le témoignage de Jésus).


1917

Jack Carroll, James Jardine et George Walker persuadent personnellement William Irvine de se relocaliser à Jérusalem, dans le but d'enlever son influence sans cesse présente auprès des membres et pour cacher son existence même. William Irvine consent et part finalement pour Jérusalem en 1919. Il continuera tout au long de sa vie à garder des liens avec ses "fidèles".


1928

Le groupe se divise de nouveau quand Edward Cooney est excommunié pour avoir rejeté l'organisation et la doctrine du témoin vivant. Cooney n'était plus d'accord avec la politique du groupe de mentionner à tous qu'il n'avait pas de fondateur et que son origine remontait directement au premier ministère établit par Jésus et que le groupe était donc la seule porte d'accès à l'éternité. Cooney reprochait, entre autres choses, l'importance des conventions qui n'avaient aucun fondement Biblique.


1942

George Walker enregistre officiellement le Groupe aux État-Unis sous le nom de "Christian Conventions" (Conventions Chrétiennes). Le groupe est enregistré sous des noms similaires auprès de plusieurs gouvernements de par le monde. Au Canada le groupe est enregistré sous le nom "Assemblies of Christians" (Assemblées des Chrétiens).


1947

Le fondateur William Irvine meurt à Jérusalem, rejeté de tous sauf d'un noyau de fidèles qui sont toujours loyaux au message Oméga de William Irvine en s'inspirant des nombreuses lettres qu'il a écrit sur le sujet durant son long séjour en Israël. William Irvine aurait écrit près de 1/2 million de lettres à ses fidèles.


1948

Irvine Weir, un des trois premiers serviteurs à venir en Amérique du Nord est excommunié par George Walker pour, entre autres choses, avoir gardé un contact avec Edward Cooney.


1953

William Carroll, un des premiers serviteurs meurt en Australie où il était "overseer".


1957

Jack Carroll le serviteur en chef "overseer" de l'Ouest de l'Amérique du Nord meurt et est enterré à Milltown, Washington.


1960

Edward Cooney meurt à Mildura, Victoria, Australia parmi ses fidèles qui continuent aujourd'hui dans une version modifiée de "la vérité". Les Cooneyites ne cachent pas leur origine ou fondateur et ne font pas de conventions mais ont toujours un ministère de serviteurs. Ils ne prétendent pas être le seul groupe sur terre pour accéder à l'éternité.


1981

George Walker meurt à l'âge de 104 ans. Pendant plusieurs années, beaucoup spéculaient que Walker saurait obtenir le support nécessaire pour prendre la place de William Irvine, mais il n'a jamais réussi et est demeuré "overseer" de l'est de l'Amérique du Nord.


Toutes ces informations ont été documentées avec minutie et vérifiées avec les articles de journaux du temps, les témoignages de témoins oculaires, les témoignages officiels de certains serviteurs, des documents gouvernementaux officiels, les lettres des anciens, serviteurs et amis et les interviews donnés par les serviteurs à la presse.

"La vérité", les disciples de William Irvine et les les Cooneyites existent tous encore aujourd'hui et ils ont au moins en commun le même langage soit celui emprunté à la "Faith Mission" (toujours en existence) dont ils sont tous issus. Les mot suivants se retrouvent sur les lèvres de tous les membres de ces trois groupe : Faire son choix, mission, mission sous la tente, professer, convention, réunion spéciale, aller 2 par 2, préparatif, champ, serviteurs, servantes, témoignage, réunion ouverte, réunion du mois ou mensuel, offrir pour l'oeuvre, ministère etc... tout cela peut-être vérifié sur le site internet officiel de "Faith Mission" qui conduit depuis plus longtemps que "la vérité" des missions d'évangélisation dans plusieurs parties du monde (http://www.faithmission.org/).

D'autres sites d'intérêts pour ceux qui veulent en savoir plus (en anglais):

Cliquetez ici pour revenir au sommet de cette page.


| Page principale pour R.I.S. |